Skip to Content

OLD MOUNTAIN STATION - "The Summer Ends"

oms_thesummerends_web.jpg


Genre : Indie Pop
Date de sortie : 05/03/2021
Format de sortie : CD et numérique
Label : We Are Unique !
Distribution : Bigwax

Troisième album de ces slackers parisiens protégés du grand Kid Loco qui avait produit ou mixé leurs précédents opus, champions de la mélodie power pop à reprendre en coeur pour retrouver le sourire. Ça tombe bien sur ce disque ultra-efficace, les tubes s’enchaînent à un rythme effréné et finiront par nous faire arrêter de regretter le(s) si décevants dernier(s) disque(s) de Weezer et Grandaddy et surtout oublier tous les mauvais ersatz à la Girls In Hawaï et consorts.

Il y a 5 ans pour la sortie de leur deuxième album « Shapes », nous titrions leur biographie par la formule « A quoi bon sortir encore les guitares en 2016 ? » pour la finir par la conclusion que c’était une ode à la résilience. Si nous ne retrouvions plus dans l’indé français, qui s’amusait à repomper le clinquant des 80’s et la proficience technique du psyché, force est de constater que depuis, outre atlantique (Car Seat Headrest, Snail Mail…) et même aux antipodes (Courtney Barnett, Rolling Blackouts C.F…) les guitares noisy pop des 90’s ont été remises au-devant de la scène par une bande de petits jeunes qui n’ont parfois que leur année de naissance comme seul point commun avec cette décennie.

Mais pour le groupe, point de succès public par chez nous, pas de tournée glorieuse dans les grandes salles ou festivals à la Pitchfork, juste un petit succès critique auprès de quelques oreilles attentives de mélomanes avisés. Comme le dit le groupe : « depuis on a fait des enfants, on a trouvé des boulots, on en a perdu, certains ont quitté Paris. On a, pour la plupart, arrêté de rêver de gloire pour Old Mountain Station. Bref, la vie s’est densifiée. L’été est passé, mais il y aura d’autres saisons. » The Summer Ends, comme l’annonce si bien le titre de ce troisième album que le groupe enregistra petit à petit, au fil du temps, sans aucune pression, entre la maison pour les guitares/voix et en studio pour les rythmiques.

Thomas Richet, le chanteur du groupe, l’affirme : « ce troisième disque est l’aboutissement de notre démarche depuis nos débuts. C’est même une sorte de synthèse : l’aspect ciselé du premier album qu’avait apportée la production de Kid Loco, mélangé au côté plus brut, plus rock, du second. C’est un peu la collection de chansons qu’on rêvait d’enregistrer sans trop savoir comment s’y prendre, jusqu’à maintenant. »
Ce troisième album est aussi le premier enregistré avec l’apport de claviers, joués par Nicolas Recazin (également chanteur du groupe My Thinking Face). Le groupe a enfin trouvé la perle rare : « Ça faisait des années que nous rêvions d’avoir un claviériste, on avait même tenté quelques répétitions au fil des rencontres. Sans jamais accrocher. Avec lui, l’entente a été immédiate. Il est plus guitariste que claviériste, mais son enchaînement de hooks était justement ce qu’il nous fallait. »

Dès « Adios » en ouverture, on retrouve les regrets énoncés plus haut (it’s a lifetime of regrets), emballés d’une mélodie pop superbe comme le groupe en a le secret, avec l’apport du clavier et des guitares fuzz pour un final chanté en chœur en lointain écho de l’immense titre « The White noise revisited » du chef d’œuvre « Giant Steps » des Boo Radleys. Sur « Stay Clear », autre moment fort du disque, le refrain accompagné de chœurs se retrouve surmultiplié sur un final porté par un break épique que n’aurait pas renié feu Ric Ocasek des Cars ou les Buggles. On est bien ici au niveau du meilleur de la power-pop, et les ténors américains du genre se prennent des baffes sur les titres « I’d like to think I got wiser » (Weezer), « Sunshine » (Grandaddy). Enfin, les 3 titres clôturant l’album ralentissent le tempo et donnent un final en clair-obscur à la mélancolie tenace de fin d’été. The Summer Ends.

Le groupe vient bien de réaliser son meilleur album. Notre label est fier de sortir encore de telles guitares comme ça en 2021.


Plus d’infos : oldmountainstation.wordpress.com || www.facebook.com/Oldmountainstation