Skip to Content

BLAUBIRD - "Le ciel est partout"


blaubird_album_cover_filet_web.jpg

Genre : Chansons intimistes
Date de sortie : 18/11/2022
Formats de sortie : CD et numérique
Label : Elles & O Records
Distribution : Kuroneko


What’s in a Bird ?” se demandait Bashung… Dans BlauBird, il y a Laure Slabiak et sa voix grave venue du lyrique, qui a chanté Mahler, Dowland et Schubert pendant de nombreuses années. Aujourd’hui elle nous offre sa déprise, son abandon à elle-même, son étrangeté, ses pensées mêlées et ses émotions à fleur de peau.

En français, anglais, yiddish (et quelques fois même en allemand et en arabe dans cet album), ses chansons et sa voix hors du commun nous mènent vers des contrées vaporeuses et apaisées, au confluent des musiques traditionnelles, du folk, du classique et de l’électro. A ses côtés, François Lalonde (réalisateur et percussionniste sur les 2 premiers albums de la chanteuse Lhasa de Sela) pour la réalisation de l’album et l’enregistrement des voix et des musiciens canadiens, et toujours, Olivier Slabiak (violoniste, guitariste et leader du groupe Les Yeux Noirs), pour les arrangements de cordes et orchestre et l’enregistrement des musiciens français.

La poésie et l’univers de BlauBird, mêlées à ces collaborations précieuses nous offrent un album chaud et multiple, aux sonorités navigant entre plusieurs mondes et plusieurs influences … avec toujours des citations et collages de films, inserts parlés et ambiances dont elle a le secret et qui illustrent si bien son voyage intérieur.

Pour ce second album, il lui importait de convier ses amis de tous bords artistiques. Shani Diluka, pianiste classique, Olivier Slabiak, violon et violon alto, Michel Schick, clarinettes klezmer et saxophones, Ivica Bogdanic, accordéon des Balkans, Tcheky Karyo, comédien et chanteur, Nicolas Beck, tahru, Guillaume Chosson, violoncelle … et les musiciens de Montréal : Yves Desrosiers aux guitares, Mario Légaré à la basse et la contrebasse, François Lalonde aux percussions, batterie, guitares, et Marie Michèle Beausoleil à la harpe.

Posée sur notre épaule, comme un murmure au creux de notre oreille, BlauBird nous souffle de sa voix grave des mélodies envoûtantes comme des prières. Cet album s’appelle LE CIEL EST PARTOUT en référence à une phrase extraite de la pièce “L’oiseau bleu” de Maurice Maeterlinck … un de ses auteurs de poésie et de théâtre favori. C’est lui notamment qui a écrit le livret de l’opéra “Pelléas et Mélisande”, et qui - parmi d’autres références, puisées dans des contes, mythes ou écrits psychanalytiques, a inspiré le nom de BlauBird …

Tu te crois dans le ciel ; mais le ciel est partout où nous nous embrassons…”


Plus d’infos : blaubird.com - Facebook - Instagram